Base de données d’analyse (ou entrepôt de données)

Les bases de données d’analyse dites aussi OLAP (de l’anglais online analytical processing), sont composées d’informations historiques telles que des mesures sur lesquelles sont effectuées des opérations massives en vue d’obtenir des statistiques et des prévisions. Les bases de données sont souvent des entrepôts de données (anglais datawarehouse): des bases de données utilisées pour collecter des énormes quantités de données historiques de manière quotidienne depuis une base de données opérationnelle. Le contenu de la base de données est utilisé pour effectuer des analyses d’évolution temporelle et des statistiques telles que celles utilisées en management. Dans de telles applications l’accent est mis sur la capacité d’effectuer des traitements très complexes et le logiciel moteur (le SGBD) est essentiellement un moteur d’analyse. BNDMR est un entrepôt de données anonyme permettant des analyses sur de grands volumes de données consolidées.

Base de données opérationnelle

Les bases de données dites opérationnelles ou OLTP (de l’anglais online transaction processing) sont destinées à assister des usagers à tenir l’état d’activités quotidiennes. Elles permettent en particulier de stocker sur le champ les informations relatives à chaque opération effectuée dans le cadre de l’activité: achats, ventes, réservations, payements. Dans de telles applications l’accent est mis sur la vitesse de réponse et la capacité de traiter plusieurs opérations simultanément. BaMaRa est une base de données opérationnelle.

Classification*

Ensemble exhaustif de catégories mutuellement exclusives (classes) pour agréger des données à un niveau de spécialisation prescrit dans un but spécifique.
L’arrangement systématique d’entités d’un domaine en catégories ou classes établies sur des caractéristiques communes telles que propriétés, morphologie, sujet …

Cohorte

Une cohorte est une étude d’une population d’individus (volontaires pour y participer), définie en fonction de la présence ou de l’absence d’un facteur (un traitement par exemple, une mutation génétique) susceptible d’influer sur la probabilité d’apparition d’une pathologie donnée ou d’un autre événement.

Puissance, question scientifique, sociale ou médico-économique, événements de santé à mesurer, confidentialité et sécurité, durée, collaboration, interdisciplinarité, mutualisation, solutions open source sont autant de questions clés pour préparer une telle étude.

Dossier Patient

Le dossier du patient est le lieu de recueil et de conservation des informations administratives, médicales et paramédicales, formalisées et actualisées, enregistrées pour tout patient accueilli, à quelque titre que ce soit.

Le dossier du patient assure la traçabilité de toutes les actions effectuées. Il est un outil de communication, de coordination et d’information entre les acteurs de soins et avec les patients. Il permet de suivre et de comprendre le parcours hospitalier du patient. Il est un élément primordial de la qualité des soins en permettant leur continuité dans le cadre d’une prise en charge pluri-professionnelle et pluridisciplinaire. Le rôle et la responsabilité de chacun des différents acteurs pour sa tenue doivent être définis et connus.

Élément de données

Un élément de données est une unité élémentaire identifiable d’information. Il est composé d’un concept définissant sa sémantique (son sens) et d’un domaine de valeur sur lequel il s’applique. Exemple : L’élément de données Diagnostic peut prendre comme valeur un diagnostic référencé dans le thésaurus Orphanet et seulement celui-ci.

Interopérabilité sémantique*

La capacité pour plusieurs systèmes d’échanger de l’information entre eux de telle sorte que chacun de ces systèmes puisse interpréter la signification de l’information reçue et utiliser cette information en articulation avec ses données locales.

Jeu de valeurs*

Un ensemble identifié de valeurs valides, consistant en des concepts codés tirés d’une ou plusieurs terminologies. Un jeu de valeurs est typiquement associé à un domaine de concepts pour spécifier les valeurs permises à l’intérieur d’une spécification d’échange de données.

Ontologie*

Organisation de concepts sous-tendue par une argumentation rationnelle.
Spécification formelle et explicite des concepts d’un domaine et de leurs relations.

PMSI

Le Programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI) est un dispositif faisant partie de la réforme du système de santé français ayant pour but la réduction des inégalités de ressources entre les établissements de santé (ordonnance du 24/04/1996) sur la réforme de l’hospitalisation. Afin de mesurer l’activité et les ressources des établissements, il est nécessaire de disposer d’informations quantifiées et standardisées, le PMSI.

Registre

Un registre est défini comme un recueil continu et exhaustif de données nominatives intéressant un ou plusieurs événements de santé dans une population géographiquement définie, à des fins de recherche et de santé publique, par une équipe ayant les compétences appropriées » (arrêté du 6 novembre 1995 modifié relatif au Comité national des registres).

Set minimal de données national

Un jeu de données minimal national obligatoire pour établir une collection de données. Un set de données minimal est accompagné d’un jeu de spécifications comprenant des définitions des éléments de données le composant, ainsi que des formalisations techniques pour sa mise en oeuvre au sein de systèmes de gestion de bases de données.

Système de codage*

Combinaison d’un ensemble de concepts, d’un ensemble de codes, et d’au moins un schéma de codage associant les codes aux concepts.

Terminologie médicale*

Terminologie requise directement ou indirectement pour décrire des états de santé et des activités de soins.
*Source: ASIP Santé, Étude sur la mise en œuvre de terminologies de référence pour le secteur santé – social en France